Accueil / Blog / La filière VHU n’attend pas la Journée Mondiale du Recyclage pour se mobiliser

La filière VHU n’attend pas la Journée Mondiale du Recyclage pour se mobiliser

Communication Opisto

07/03/2023

Retour aux articles

Le 18 mars est un évènement international permettant chaque année de sensibiliser le grand public et de valoriser des initiatives éco-responsables. La Journée Mondiale du Recyclage est aussi l’occasion de mettre en lumière les filières qui contribuent à la valorisation de nos déchets, telle que la filière VHU.

La Journée Mondiale du Recyclage, qu’est-ce que c’est ?

Relancé en 2018 par le Bureau International du Recyclage (BIR), le Global Recycling Day avait pour objectif de promouvoir la consommation de produits recyclés. Face aux enjeux environnementaux actuels, l’initiative s’est étendue à la sensibilisation à l’importance du recyclage. En France, c’est la FEDERED (Fédération Professionnelle des Entreprises du Recyclage) qui communique activement sur cette journée. Elle promeut notamment des actions qu’il est facile de mettre en place dans son quotidien pour consommer différemment et recycler davantage. La Journée Mondiale du Recyclage est l’occasion de rappeler combien il est nécessaire de faire évoluer nos habitudes.

D’après le BIR, plus de 2 milliards de tonnes de déchets sont produits par an. Un chiffre qui devrait être multiplié par trois d’ici 2100. Eviter l’enfouissement et l’incinération, favoriser le réemploi et le recyclage, sont autant d’enjeux dont il est nécessaire de prendre conscience. Plus que jamais, il est donc indispensable d’appliquer la règle de 3R : Réduire, Réutiliser, Recycler.

On estime que la valorisation des matières jetées permet d’économiser 700 millions de tonnes de CO2 par an. Elle évite aussi de puiser dans les ressources naturelles. La FEDEREC rappelle également que le secteur du recyclage représente environ 1,6 millions d’emplois dans le monde, dont plus de 28 000 emplois directs en France.  

Une filière qui travaille chaque jour à la valorisation des déchets automobile

Si le grand public prend progressivement conscience de l’importance du tri de ses déchets, de nombreuses personnes pensent encore que le recyclage s’arrête aux ordures ménagères. L’industrie, le textile ou encore l’automobile sont autant de secteurs dans lesquels il est important d’agir en complément.

Dans la filière automobile, ce sont les Centres pour Véhicules d’Usage (CVHU) agréés par l’Etat qui s’activent. Chaque année, ils prennent en charge les 1,4 millions de voitures qui quittent le parc roulant français. Des métiers peu connus, qui contribuent pourtant au traitement, au recyclage, à la valorisation des véhicules en fin de vie.

Les 1 700 centres VHU répondent aux règles établies le Code de l’environnement à l’échelle européenne :

  • Un taux minimum de réutilisation et de recyclage de 85% en masse du VHU
  • Un taux minimum de réutilisation et de valorisation de 95% en masse du VHU

Les centres VHU et broyeurs français se sont organisés pour répondre aux objectifs européens. Le taux de réutilisation et recyclage atteignait 87,6%* en 2020, et le taux de réutilisation et valorisation atteignait 95,7%*. Une activité de dépollution, démontage et recyclage des véhicules qui est donc structurée, règlementée, et engagée !

Le recyclage passe aussi par les pièces détachées

En 2022, près de 9,5 millions de pièces ont été démontées et informatisées sur Opisto 360 par les CVHU partenaires d’Opisto. Des pièces contrôlées et garanties qui attendent d’être réutilisées. A l’image de l’habillement ou de la tech, la seconde main a toute sa place dans le quotidien des français. Acheter une pièce d’occasion sur Opisto.fr est bien plus qu’un geste économique, c’est aussi un geste écologique. Recycler plutôt que produire de nouvelles pièces ne doit pas attendre le 18 mars !

« Nous sommes arrivés au bout d’un modèle de consommation, il ne faut pas réinventer juste réemployer » Johan BRANCA, co-fondateur et dirigeant d’Opisto

*Chiffres écologie.gouv.fr

Dans la même catégorie

Comment bien choisir la marque de ses pneus de voiture ?

Comment bien choisir la marque de ses pneus de voiture ?

Votre voiture vient de passer le contrôle technique et le verdict est tombé : vous êtes dans l’obligation de changer vos pneumatiques. Si vous vous demandez quelle est la meilleure et comment choisir votre marque de pneu, lisez ce qui suit. Opisto, votre pro de la vente de pièces auto d’occasion en ligne, vous explique tout : type de pneus, critères de choix, différentes marques. À suivre !

lire plus
Quelles aides pour acheter une voiture électrique d’occasion ?

Quelles aides pour acheter une voiture électrique d’occasion ?

En France, acheter une voiture électrique d’occasion peut être avantageux grâce à différentes aides financières proposées par l’État. Opisto, spécialiste de la vente en ligne de pièces auto d’occasion, vous explique tout ce que vous devez savoir : avantages de l’électrique, prime à la conversion, bonus écologique, modèles de véhicules populaires.

lire plus
Est-il possible de rouler sans cache sous moteur ?

Est-il possible de rouler sans cache sous moteur ?

Le cache moteur est un élément qui permet la protection du moteur, de la boîte de vitesse et de l’embrayage de votre voiture. L’absence ou un cache sous moteur cassé, n’entrave pas le bon fonctionnement de votre véhicule, mais comporte des risques. Ne négligez pas son importance. Rôle, remplacement, entretien : Opisto, spécialiste de la vente en ligne de pièces auto d’occasion, vous dit tout sur le cache sous moteur.

lire plus
UNE
QUESTION ?